Géraldine FARGEAU - Nutrithérapie Consciente Diététicienne Nutritionniste Bordeaux Sud

Nutrithérapie de l’insuffisance veineuse

28 février 2020

L'insuffisance veineuse se caractérise par un réseau veineux insuffisamment performant. Les veines des membres inférieures (réseau sanguin périphérique), ont du mal à renvoyer le sang vers le réseau sanguin profond (retour du sang au cœur).

Les symptômes le plus souvent observés sont :

  • une sensation de lourdeur dans les jambes ;

  • des crampes nocturnes ;

  • des œdèmes des membres inférieurs,

  • la présence de veines bleues ou violacées sous la surface de la peau (appelées télangiectasies ou varicosités) ;

  • selon le stade d'avancement de l'insuffisance veineuse on trouve la présence de varices (dilation d'une veine sous la peau devenue gonflée et tortueuse) ;

  • des dermites ;

  • des ulcères.

Les causes sont diverses : les fluctuations hormonales, le vieillissement, l'hérédité, la sédentarité, la station debout prolongée et le surpoids.

Cette pathologie veineuse est très fréquente avec 18 millions de personnes en France, et elle touche préférentiellement les femmes.

Impacts de l'alimentation sur la circulation veineuse

Une femme sur deux connaît les désagréments d'un mauvais retour veineux, tout particulièrement en période estivale quand le thermomètre s'affole…

Les chevilles gonflent, les jambes sont lourdes, le port des chaussures serrées devient inconfortable. Tous ces signes sont le reflet d'un mauvais fonctionnement du système veineux qui assure mal le retour du sang des membres inférieurs au cœur. En d'autres termes les veines sont inefficaces pour remonter le sang des pieds vers la pompe cardiaque qu'est le cœur.

Ainsi, le sang s'accumule dans les membres inférieurs et les veines augmentent de volumes. En fonction du stade de gravité, les veines sont visibles à la surface de la peau, c'est ce que l'on appelle communément des varices, donnant un aspect incontestablement inesthétique.

Les traitements allopathiques qu'il est usage de prescrire sont des veinotoniques, qui ont pour rôle d'augmenter la tonicité du système veineux.

Il existe aussi des solutions naturelles, en phytothérapie, certaines plantes ont un effet veinotonique : l'Hamamélis, le Marron d'Inde, le Fragon, la Vigne rouge, l'Huile essentielle de Cyprès et de citron et le Ginkgo biloba.

Dans certains cas, quand la gêne esthétique est réelle et verbalisée par la patiente, et/ou que les douleurs sont insupportables, deux traitements plus invasifs sont proposés aux patients :

  • la sclérose des varicosités. Cet acte effectué en ambulatoire, au cabinet du médecin, n'est pas un acte unique, il nécessite plusieurs interventions et un suivi à long terme ;

  • ou l'acte chirurgical consistant à l'ablation de la veine saphène (la phlébectomie). Il s'agit d'enlever la veine variqueuse.

Les facteurs influençant l'insuffisance veineuse sont nombreux. Nous ne pouvons pas agir sur l'hérédité, nous avons une action moindre sur les fluctuations hormonales du fait du cycle féminin, en revanche nous pouvons avoir une action directe pour lutter contre la sédentarité, le surpoids et même sur le vieillissement.

En effet, avec le vieillissement les parois des veines perdent de leur élasticité, de leur souplesse, de leur résistance et leur vasomotricité. Ainsi, avec l'âge les parois de nos veines se rigidifient, rendant moins efficace l'écoulement du sang dans le système veineux.

Plusieurs études récentes montrent le rôle des radicaux libres dans l'altération des parois veineuses, avec une perte en collagène et un durcissement des parois.

Depuis quelques années, certains phlébologues prescrivent à leurs patients, en association avec le veinotonique, un traitement antioxydant à base de vitamine E, vitamine C, sélénium ou zinc), dans un but préventif afin de retarder les effets délétères du vieillissement sur les parois veineuses.

Bienfaits des aliments protecteurs pour notre système veineux

L'hygiène alimentaire a un impact direct sur le système veineux. Une alimentation riche en radicaux libres aura un effet préventif sur la détérioration des parois veineuses.

Une alimentation diversifiée, dont les nutriments seront particulièrement ciblés pour apporter les radicaux libres recherchés, dont les quantités seront adaptées aux dépenses énergétiques, participera au maintien d'un poids de forme et à la prévention de la perte d'élasticité des parois veineuses.

Le but du traitement diététique sera de :

  • prévenir la perte d'élasticité, de souplesse, de résistance et de vasomotricité des parois du système veineux (tout particulièrement des membres inférieurs) ;

  • prévenir les fluctuations hormonales ;

  • maintenir un poids stable, et considéré comme un poids de forme.

Quant à l'hygiène de vie, cet aspect est indéniablement lié à la diétothérapie.

Il s'agira de pratiquer une activité physique régulière, de 30 minutes minimum par jour, ou de deux à trois heures d'activité physique par semaine (marche, jardinage, natation, course à pied…).

Les grands principes d'une alimentation préventive pour nos parois veineuses

Une alimentation préventive pour le système veineux consistera en trois points principaux :

  • Augmenter sa consommation en anti-oxydants 

    • Caroténoïdes (chou frisé, carottes, épinards, tomate, patate douce) ;

    • Vitamine C (cassis, agrumes, fraises, ananas) ;

    • Vitamine E (huiles végétales, graines d'oléagineux) ;

    • Sélénium (viande, abats, jaune d'œuf, crustacés, fruits de mer, levure de bière, céréales) ;

    • Zinc (fruits de mer, viande, abats, fromages) ;

    • Polyphénols (fruits, légumes).

  • Prévenir les fluctuations hormonales

    • Enrichir son alimentation en calcium (produits laitiers)

    • Enrichir son alimentation en vitamine D (huile de foie de morue, poissons gras)

    • Supplémenter son alimentation en oestrogènes végétaux (de type isoflavones de soja, tofu).

  • Maintenir un poids de forme

    • Limiter la consommation de produits industriels ;

    • Diminuer la consommation de graisses saturées ;

    • Diminuer la consommation de sucres rapides ;

    • Retrouver une satiété ;

    • Adapter les portions alimentaires aux apports énergétiques ;

    • Associer des règles d'hygiène de vie telle que la pratique régulière d'une activité physique, la gestion du stress et l'optimisation d'un sommeil de qualité.

En pratique
L'alimentation préventive est facile en pratique. Les règles d'équilibre alimentaire standardisées sont reprises, telles que manger des fruits et des légumes à chaque repas, favoriser les graisses végétales…
Aucunes contraintes spécifiques dans le cadre de repas en société ou en famille.
Concernant la diétothérapie chez un sujet en surpoids, les consignes alimentaires seront personnalisées, avec des apports caloriques journaliers restreints. La restriction calorique sera toujours modérée, permettant une bonne compliance du patient, et surtout il est important d'éviter toute sensation de frustrations.
Une fois le poids de forme atteint, les apports caloriques sont revus à la hausse pour atteindre des apports normaux sur long terme. Ces consignes doivent être poursuivies au long court puisqu’elles s'inscrivent dans une alimentation préventive avant tout.
Les règles diététiques sont celles d'une alimentation classique de type régime méditerranéen (Appelé également régime Crétois), mais avec les spécificités des aliments à privilégier dans ce contexte préventif.
Géraldine FARGEAU Diététicienne Nutritionniste diplômée d’Etat
Retrouvez mon article sur : https://doctonat.com/alimentation-insuffisance-veineuse/

Qu’est ce que la nutrithérapie consciente ?

Méthode thérapeutique saine, sans régime, sans interdits, intégrant différentes approches visant à maintenir une santé physique et mentale optimale.

L'approche intégrative est une prise en charge globale de l'individu, à travers l'utilisation de différentes techniques, issues d'études scientifiques. Le Docteur Catherine KOUSMINE fut l'un des premiers médecins dans les années 40, à avoir compris que l’alimentation pouvait être promoteur de maladies ou de guérison.

En tant que Diététicienne-Nutritionniste Bordeaux Sud mon rôle  sera de diagnostiquer vos objectifs et de repérer vos déficits pour vous prescrire un Plan diététique personnalisé et vous permettre d'optimiser votre capital santé.

Exemples de manifestations dues à des déficits nutritionnels : fatigue chronique, sommeil perturbé, troubles digestifs, perte ou prise de poidspulsions alimentaires, syndrome dépressif...

Il s'agit d'une Méthode globale prenant en considération vos habitudes alimentaires, votre activité physique, vos déficits en micronutriments et neuronutriments, la qualité de votre sommeil, votre niveau de stress, la qualité de votre microbiote et enfin votre niveau de pleine conscienceLe corps est un ensemble de systèmes qui communiquent en permanence entre eux. Un déséquilibre quelque part a des répercussions ailleurs.

Seule méthode vous permettant de préserver le plaisir de la table tout en maintenant son poids de forme dans le temps.

RECETTES Diététiques

Gaspacho « traditionnel »

29 juin 2020

Ingrédients : 600 g de concombres, 400 g de tomates, 40 g de pain, 1 oignon, 1 poivron vert italien, 1...


Tarte aux poireaux

29 juin 2020

Ingrédients : 2 gros poireaux, 1 pâte brisée, 15 g de beurre, 40 g de farine, ¼ litre de lait demi-écrémé,...

Espace privé (RECETTES)